colère conflit

Voici un court article au sujet de place des émotions au sein d’un conflit.

Aussi vous trouverez quelques exemples de questionnements visant à prendre un peu de recul sur ce que vous ressentez dans ce type de situation.

Les émotions sont des phénomènes internes qui s’imposent à nous.

Elles correspondent à des réflexes primaires que nous avons forgé au cours de notre évolution en tant qu’espèce.

Ces évolutions sont le fruit de nos interactions avec l’environnement, de notre génétique, de nos influences culturelles, familiales et de notre histoire personnelle.

Chaque émotion est provoquée par un déclencheur et va provoquer une réaction.

Dans certaines circonstances cette réaction est vitale.

Par exemple, dans une situation où vous éviter une voiture qui arrive sur vous à grande vitesse.

Néanmoins, dans le champ des relations, réagir à chaud peut avoir un effet contre productif.

Gérer ses émotions correspond au fait d’établir une distance entre nos émotions et nos comportements.

Cela pour passer d’une attitude réactive à une attitude proactive.

Autrement dit, il s’agit de passer d’un comportement réflexe à un comportement choisi.

émotions conflit

La place de notre identité

L’un des premiers obstacle à la gestion de nos émotions découle de notre aptitude à nous définir par rapport à nos émotions.

Notre identité est en partie construite sur les émotions que nous ressentons et auxquelles nous nous sommes identifiés.

ex: “C’est une poule mouillée”, ” il a le sang chaud”.

Ce phénomène d’identification commence dès le plus jeune âge, en fonction notamment des réactions de notre entourage, de nos parents.

Il peut être très compliqué de réaliser à quel point ses émotions influent sur notre identité, car cela revient à nous remettre en question profondément.

” Si je n’étais pas en colère, qui serais-je? Un lâche”.

“Si je me mettais en colère, qui serais-je? Quelqu’un qui fait des histoires”.

L’idée est alors de réussir à résoudre le conflit tout en préservant votre identité.

Ainsi, cela revient à se poser la question suivante: “Comment puis-je résoudre ce conflit sans paraître lâche, ni agressif?”

“Comment puis-je résoudre ce conflit sans passer pour quelqu’un qui fait des histoires inutilement?”

L’intérêt de cet article est que vous puissiez prendre conscience de la relation entre la manière dont vous vous êtes construit et les émotions que vous ressentez.

Prendre conscience de cette relation permet de nous interroger sur la manière dont nous vivons nos émotions tout en prenant conscience de la place de notre ego dans nos relations.

Cet article est inspiré du livre “se préparer à résoudre un conflit” de Jean-François Thiriet, facilitateur professionnel en entreprise.

Qu’en pensez-vous?

Cliquez ici pour apprendre à faire des critiques constructives avec diplomatie.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •