Résoudre les conflits

Sortir de la souffrance en situation conflictuelle

Vous faites-vous respecter ? faites le test!

Vous faites-vous respecter ? faites le test!

se faire respecter

Hello !

Aujourd’hui je vais vous faire passer un petit test visant à évaluer votre niveau d’assertivité.

Si vous n’avez aucune idée de ce que veut dire assertivité, rendez-vous ici !

Ce test a pour but d’améliorer votre lucidité sur vos comportements non-assertifs et de vous inciter à observer plus régulièrement votre manière d’interagir avec les autres pour mieux vous faire respecter.

Si vous prenez le temps d’y répondre honnêtement, ce questionnaire peut-être un outil très intéressant pour développer votre capacité à vous affirmer.

Ainsi, vous pourrez prendre conscience de vos forces et de vos axes d’améliorations.

Ce questionnaire est tiré du livre: “Your Perfect Right: Assertiveness and Equality in Your Life and Relationships” de Robert Alberti et de Michael Emmons.

Pour chacune des questions ci-dessous, vous avez 4 possibilités de réponses :

0 : Jamais – 1 : Parfois – 2 : Souvent – 3 : Toujours

Ouvrez l’application BLOC-NOTES, et répondez aux questions suivantes:

comment me faire respecter?

Questions :

0 : Jamais – 1 : Parfois – 2 : Souvent – 3 : Toujours

1 – Lorsqu’une personne se comporte de manière injuste vis-à-vis de vous, lui faites-vous remarquer ?

2 – Avez-vous des difficultés à prendre des décisions ?

3 – Critiquez-vous les idées, opinions et comportements des autres ?

4 – Est-ce que vous protestez si quelqu’un prend votre place dans une file d’attente ?

5 – Avez-vous l’habitude d’éviter les autres par peur d’être mal à l’aise ?

6 – Avez-vous confiance en votre jugement, en général ?

7 – Est-ce que vous insistez pour que votre époux.se ou votre colocataire fasse sa part de corvées ?

8 – êtes-vous enclin à réagir de manière agressive, à ce que peut dire ou faire autrui ?

9 – Lorsqu’un vendeur fait un geste commercial, trouvez-vous difficile de dire non même si vous n’avez pas vraiment besoin de la marchandise proposée ?

10 – Êtes-vous réticent à l’idée de vous exprimer dans une discussion ou un débat ?

11 -Si une personne vous a emprunté de l’argent et est en retard pour vous rembourser, lui en parlez-vous ?

12- Continuez-vous à poursuivre une dispute quand votre interlocuteur en a assez ?

13 – Exprimez-vous ce que vous ressentez ?

14 – Est-ce que vous êtes perturbés lorsque quelqu’un vous regarde au travail ?

15 – Si quelqu’un donne des coups de pieds dans votre fauteuil lorsque vous êtes au cinéma, est-ce que vous lui demandez d’arrêter ?

16 – Trouvez-vous qu’il est difficile de maintenir le contact visuel lorsque vous parlez à quelqu’un ?

17 – Au restaurant, lorsque votre repas est mal préparé ou mal servi, est-ce que vous demandez au serveur de corriger la situation ?

18 – Lorsque vous constatez qu’il y’a une erreur sur la marchandise, est-ce que vous l’a renvoyé ?

19 -Est-ce que vous exprimez votre colère par des insultes et des obscénités ?

20 – Avez-vous l’impression d’être un pot de fleur dans certaines situations sociales ?

21 – Est-ce que vous intervenez et prenez des décisions pour les autres régulièrement ?

22 – Êtes vous capable d’exprimer de l’amour et de l’affection ouvertement ?

23 – Êtes-vous capable de demander des petites faveurs ou de l’aide à vos amis ?

24 – Pensez-vous avoir toujours raison ?

25 – Lorsque votre point de vue diffère de celui d’une personne que vous respectez êtes-vous capable de l’exprimer ?

26 – Êtes-vous capable de refuser des requêtes irraisonnables de la part de vos amis ?

27 – Eprouver-vous des difficultés pour complimenter quelqu’un ?

28 – Si quelqu’un fume à coté de vous et que cela vous dérange, le dites-vous ?

29 – Est-ce que vous utilisez des tactiques d’intimidation pour amener les autres à faire ce que vous voulez ?

30 – Finissez-vous les phrases des autres lorsqu’il s’exprime ?

31 – Vous-arrive-t-il de vous battre physiquement, notamment avec des inconnus ?

32 – Au repas de famille, est-ce que vous contrôlez la conversation ?

33 – Lorsque vous rencontrez un inconnu, êtes-vous le premier à vous présenter et à engager la conversation ?


niveau d'assertivité

Analysez vos résultats :

Le but de ce questionnaire est de vous permettre d’identifier certains événements de votre vie où vous ne vous sentez pas respecté, impliquant des personnes ou des groupes particuliers et d’évaluer vos forces et vos faiblesses dans ces situations.

Quelles sont vos réponses aux questions 1, 2, 4, 5, 6, 7, 9, 10, 11, 12, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 21, 22, 24, 25, 27, 28, 30 et 35 ?

Ces questions concernent les comportements non-assertifs.

Vos réponses vous montrent-elles que vous vous affirmez rarement et que vous ne vous faites pas respecter ? Ou y a-t-il peut-être des situations spécifiques qui vous posent problèmes ?

Maintenant examinez vos réponses aux questions 3, 8, 13, 20, 23, 26, 29, 31, 32, 33 et 34.

Ces questions concernent les comportements agressifs.

Vos réponses à ces questions suggèrent-elles que vous poussez les autres un peu plus que vous ne le pensiez ?

La plupart de personnes qui ont répondu à ces questions ont réalisé que leur capacité à être assertif dépendait vraiment des situations.

En effet, nous somme tous plus ou moins assertifs, agressifs, ou passifs en fonction des situations et des personnes qui nous entourent.

Personne n’est assertif ou non-assertif tout le temps !

Toutefois, nous avons tous, tout de même, des tendances vers un style plutôt qu’un autre.

Cherchez vos points faibles et commencez à travailler dessus.

Pour ce faire, reprenez les questions de l’inventaire et pour chacune d’entre elles, répondez aux 6 questions suivantes:

1 – quelles situations en particulier vous posent problèmes ?

2 – Que ressentez-vous dans ces situations ?

3 – Est-ce que le comportement des personnes impliquées dans ces situations sont responsables de ces ressentis ?

4 – Est-ce que vous avez les compétences pour exprimer ce qui est important pour vous ?

5 – Quels sont les obstacles qui vous empêchent d’exprimer ce qui est important pour vous ?

Avez-vous peur des conséquences ?

Si vous prenez le temps d’analyser ces situations en vous aidant de ces questions vous serez capable de cerner vos besoins plus clairement et de vous fixer des objectifs pour devenir plus assertif et vous faire respecter dans ces situations.

exemple assertivité

Prenons l’exemple de la question numéro 17 :

17 – Au restaurant, lorsque votre repas est mal préparé ou mal servi, est-ce que vous demandez au serveur de corriger la situation ?

1 – quelles situations en particulier vous posent problèmes ?

« Lorsque je vais manger au restaurant d’entreprise à midi, on ne me dit pas bonjour et je suis mal servi »

2 – Que ressentez-vous dans ces situations ?

« Je ressens de la gêne, je n’ose pas reprocher cela aux cuisiniers publiquement ».

3 – Est-ce que le comportement des personnes impliquées dans ces situations sont responsables de ces ressentis ?

« Oui »

4 – Est-ce que vous avez les compétences pour exprimer ce qui est important pour vous ?

« Oui mais je suis mal à l’aide à l’idée d’en parler directement. »

5 – Quels sont les obstacles qui vous empêchent d’exprimer ce qui est important pour vous ?

« J’ai peur de paraître irrespectueux aux yeux de mes collaborateurs ».

Ces réponses permettent d’identifier les obstacles qui empêchent cette personne d’avoir un comportement assertif et de trouver des stratégies pour résoudre sa problématique et se faire respecter.

En effet, on comprend que cette personne est gênée car les cuisiniers sont irrespectueux mais qu’elle ne veut pas leur reprocher devant ses collaborateurs.

On peut donc identifier des stratégies comme aller discuter avec les cuisiniers après le repas par exemple, ou prendre contact avec leur responsable pour échanger à ce propos afin que ces comportements ne se reproduisent pas.

Être assertif

Discussion

L’un des problèmes avec l’assertivité est qu’il n’existe pas de solutions miracle pour se faire respecter.

Nous sommes tous plus ou moins assertifs en fonction des situations, et des personnes qui nous entourent.

Il faut savoir distinguer nos compétences en assertivité des situations dans lesquelles nous pouvons plus ou moins les exercer.

Je peux être la personne la plus assertive du monde, cela ne m’empêchera pas d’encaisser et d’éviter de m’exprimer sur des sujets qui me tiennent à cœur dans certaines circonstances.

C’est une question de stratégie.

Par exemple, si votre supérieur hiérarchique est quelqu’un de colérique et que vous êtes en période d’essai sur votre nouveau poste, vous n’aurez peut-être pas intérêt à vous rebeller tout de suite, si vous souhaitez préserver votre place.

En tout cas, il est important que vous appreniez à vous connaître et à comprendre comment vous fonctionnez dans des situations où vous ne vous sentez pas respecté, pour identifier vos forces et vos axes d’améliorations.

Si vous faites cette démarche, vous serez en mesure de vous faire respecter dans la plupart des situations en exprimant ce qui est important pour vous.

Surtout vous éviterez des conflits avec votre entourage si vous avez un style plutôt agressif et vous éviterez de vous sentir impuissant si vous êtes plutôt du genre à encaisser et à intérioriser.

Merci d’avoir lu cet article! Vous êtes libre de laisser un commentaire, ci dessous.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Précédent

Ces pratiques qui vous font du bien

Suivant

LA méthode pour devenir plus assertif

  1. Emy

    Bravo pour cet article pratique sur l’assertivité. Le test avec des confrontations à des situations pratiques est une très bonne idée. Cela permet d’identifier plus clairement les mécanismes qui nous sont propres! Merci pour également d’avoir proposé quelques outils pour travailler sur nos points faibles c’est vraiment intéressant!
    Emy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

                                      Recevez gratuitement le guide "Résoudre les conflits avec la CNV".